sanguis royalist Index du Forum
 
 
 
sanguis royalist Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

L'histoire d'un guerrier

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sanguis royalist Index du Forum -> Premier étage -> Bibliothèteque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rand
Alliés

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2012
Messages: 1 835
Localisation: Tamines
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
Classe:
Niveau non renaissant:
Niveau renaissant:
Points de Vie:
Alignement:
XP du Forum: 185
Grade:
nombre d'exilés tués: 115
nombre de cartellois tués: 181
nombre de brigands tués: 5

MessagePosté le: Sam 28 Avr - 14:12 (2012)    Sujet du message: L'histoire d'un guerrier Répondre en citant

Chapitre1 : l’enfance

Mon passé est confus, mon présent ravagé, mon avenir glorieux.
Je m’appelle Rand et je viens de tué un homme. Son corps git a mes pieds, ses boyaux au sol, son sang sur mes vêtements. Cet homme est mort car il était partisans du frère de mon roi, ce frère qui veux lui prendre sa couronne. Et cet homme, ce n’est pas le premier que j’ai tué. Je suis un soldat et pour mon roi, j’ai tué tant d’hommes et de femmes, pillé tant de maisons, ravagé tant de villes. Pour mon roi….
Cela m’est maintenant indifférent, tué m’est devenu naturel. Mais je n’ai pas toujours été comme cela.
De mon enfance, je n’ai que de vague souvenir. Je suis né il y a dix-huit ans, un soir de pleine lune. Ma mère me disait tout le temps que j’étais téméraire comme un loup. Elle s’appelait Ella et s’est la seule phrase que je me rappel d’elle. Elle fut tuée à mes deux ans par ces loups dont elle me vantait la témérité. Après ce triste épisode, mon père m’a élevé tout seul. Il s’appelait Marek. Nous vivions sur les terres de Galoregeor dans une cabane dans la forêt de Broquir. Mon père était fidèle au roi mais il ne voulait pas s’occuper de la guerre pour le trône. Pour lui, un homme ne devait pas en tué un autre.
On s’auto-suffisait. Nous mangions les récoltes de la chasse et de la pêche plus ce que l’on cultivait. On se chauffait au bois que l’on coupait. Avec les bêtes tuées, on récupérait les peaux pour les vendre à des marchands contre des objets dont on avait besoin.
Mon père ne m’a jamais rien appris sur l’art de la guerre. Il m’a appris à manier un arc pour chassé mais je n’ai jamais eu grand succès dans cet art.
Nous avons vécu comme cela jusqu'à mes dix ans. Un jour, lorsque je revenais de la pêche, je sentis une odeur de bruler. Je courus jusqu'à la maison pour découvrir ma cabane entrain de bruler. Mais ce feu n’était pas accidentel.
Quatre hommes habillés tout en vert lançaient du bois pour attiser le feu tout en rigolant. A leur pied se trouvait mon père, inerte. Je courus vers eux en poussant un cri de colère.
Un cartel, car s’était bien un soldat de Zélandra, se retourna. Il me vit et arrivant sur lui, me lança un grand coup de pied qui me fit valser.
J’étais au sol, le souffle coupé, je croyais mon heure arrivé. Le guerrier, car il en avait la panoplie, se pencha vers moi et me dit :
-Je te laisse en vie. J’ai un code d’honneur et ce code m’interdit de tué des enfants.
Sur ces mots, ils partirent, me laissant seule, pleurant sur le corps sans vie de mon père.
Voila comment je suis devenu orphelin, j’ai plus de famille, me voila seul, tout seul…


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 28 Avr - 14:12 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Rand
Alliés

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2012
Messages: 1 835
Localisation: Tamines
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
Classe:
Niveau non renaissant:
Niveau renaissant:
Points de Vie:
Alignement:
XP du Forum: 185
Grade:
nombre d'exilés tués: 115
nombre de cartellois tués: 181
nombre de brigands tués: 5

MessagePosté le: Sam 28 Avr - 14:12 (2012)    Sujet du message: L'histoire d'un guerrier Répondre en citant

Chapitre 2 : La déchirure

Je ne sais combien de temps je suis resté sur le corps de mon père, plusieurs heures, jours voir semaine, tout cela m’était indifférent, le temps n’avait plus d’emprise sur moi.
Je repensais à mon père, à tout ce qu’il m’avait enseigné, toutes ces valeurs qu’il prônait. Il m’a enseigné à être généreux envers mon prochain qui est dans le besoin, prêter assistance a toute personne, quelque soit son blason. Il m’a inculqué le respect, le courage et à chercher la paix. 
Mais tout ça était balayé par la rage que je ressentais. La haine envers ces soldats qui m’avaient ravis mon père. L’injustice envers ce crime car cela en était un, mon père ne s’est surement pas défendu vu qu’il était pacifiste. 
Perdu dans mes pensées, je n’attendis pas arriver les personnes qui s’approchait et sursauta quand une main se posa sur mes épaules.
Je me retournai affoler pensant que les meurtriers de mon père étaient de retour mais fut surpris de constaté que ce n’était qu’une vieille femme. La première chose qui me frappait chez elle fut ses yeux d’un bleu azur, d’un bleu le plus pur qu’il me fut donnée de voir a l’époque et encore maintenant. Ensuite ce fut ses habits. Elle portait un foulard jaune vif avec des fleurs bleu dessiné dessus. Un haut rouge criard et une ample jupe multicolore constituaient son habillement. Elle portait une multitude de bracelet au bras qui cliquetais lorsqu’elle bougeait et marchait pieds nus. Elle me regardait d’un regard rempli de tristesse, ce regard me fit revenir a la réalité, a la mort de mon père et le chagrin m’envahit de nouveau. Je me jetai dans les bras de la vieille femme et je me mis à pleurer les quelque larmes qu’il me restait.
« S’est fini maintenant, tu n’as plus rien à craindre, les méchants messieurs qui ont fait ça sont partis » dit-elle d’une voix douce en me serrant dans ses bras pour me réconforter.
S’est a ce moment la que je remarquais la présence d’une autre personne. Un vieux monsieur sortait de mon ancienne cabane, désormais une ruine. Il portait une simple tunique et un pantalon de couleur vif lui aussi. Malgré son âge avancé, il se tenait droit et avait l’air robuste. Il s’approcha de nous, posa un regard triste et s’agenouilla a mes coté en me demandant d’une voix douce :
« Je suis désolé pour ce qui t’es arrivé petit. Je m’appelle Aram et voici ma femme Orlanda. Aurais-tu de la famille ou des amis dans le coin pour qu’on puisse t’y amené ? »
Prenant sur moi pour arrêter de pleurer et m’essuyant le nez, je répondis d’une voix enrailler :
« Non, monsieur …snif… Ma mère est morte quand j’avais deux ans. On vivait seul avec mon papa…snif… on avait très peu de contact avec les autres » 
Aram regarda sa femme et lui fit signe de le suivre. Je les regardais partir et s’arrêtèrent à cinq mètre de moi en commençant à parler a voix basse. Après deux minutes de discussion, ils revinrent vers moi.
« On ne peux pas te laisser seul ici, tu mourra rapidement. Que dirais-tu de nous accompagner à notre campement ? Il se trouve à six jours en chariot. De la, si tu le souhaite, quelqu’un pourra t’accompagner vers une ville si tu le souhaite. Alors qu’en penses-tu ?» Proposa Orlanda.
Je fis signe de la tête, je ne voulais pas rester seul et ces deux vielles personnes m’inspiraient confiance. Orlanda me fit signe de la suivre tandis qu’Aram partait déjà derrière la cabane.
Je me précipitai vers Orlanda, la tira par la manche et montra le corps de mon père
« Mais on ne va pas laisser mon papa la ! » dis-je de ma voix d’enfant, tiraillé par le chagrin.
« Tu as raison, on va l’enterrer comme il se doit. » Répondit Orlanda en appelant Aram.
Aram creusa un trou a coté de l’ancienne cabane et y déposa délicatement le corps de Marek. 
L’enterrement ce fit en silence, n’ayant aucun homme de foi sous la main, personne ne connaissait les paroles qui devait accompagner ce genre de rituel.
Après dix minutes de recueillement, nous primes la route dans un chariot. Je jetai un dernier regard sur ce qui fut ma cabane. En la voyant détruite ainsi et malgré mes dix ans, je sus que je ne serais plus le même qu’avant, une déchirure venait de s’opérer en moi. 
Je venais de perdre mon insouciance et elle était remplacée par une rage débordante…


Revenir en haut
Rand
Alliés

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2012
Messages: 1 835
Localisation: Tamines
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
Classe:
Niveau non renaissant:
Niveau renaissant:
Points de Vie:
Alignement:
XP du Forum: 185
Grade:
nombre d'exilés tués: 115
nombre de cartellois tués: 181
nombre de brigands tués: 5

MessagePosté le: Jeu 24 Mai - 17:56 (2012)    Sujet du message: L'histoire d'un guerrier Répondre en citant

Chapitre 3 : Nouvelle vie :
 
Les trois jours qui suivirent se firent en silence, malgré les efforts d’Orlanda et Aram pour me sortir de mon mutisme. Le paysage défilait pendant que j’étais plongé dans mes pensées. Je repensais surtout à mon ancienne vie, tous les bons souvenirs s’y rapportant passaient en boucle dans ma tête. Mais la nuit, les cauchemars me hantaient, je voyais encore et encore mon père mourir. Des fois, je mourais avec lui, d’autre fois, s’était moi qui le tuais. Bizarrement, je rêvais aussi de ma mère, du moins, je pense que s’est ma mère vu que je n’ai pas vraiment de souvenir d’elle. Je rêvais d’une femme se fessant dévoré par une meute de loup. A chaque fois, je me réveillais en pleurs et Orlanda venait me prendre dans ses bras pour me consoler.
Malgré ma peine, après ces trois jours, je commençai à parler de nouveau. Au début par quelque mots mais très vite je commençai à les bombarder de question, ma curiosité d’enfant reprenant le dessus. J’appris qu’ils venaient de Mérulik, une ville de non-droit qui malgré cela était très fréquenter vu sa position géographique. Ils y ont été pour acheter du matériel utile pour leur camp. S’est ainsi que j’appris qu’ils étaient des gens du voyage et que comme mon père, leur groupe s’était vouée une existence pacifique. J’appris aussi que leur groupe comptait une soixantaine de membre et même si il n’avait pas prêté allégeance au roi, il restait sur les terres royalistes car selon eux, elles étaient les moins hostiles. Nous passâmes ainsi les trois jours suivant a discuter de tout et de rien. Enfin, nous arrivâmes au campement en début de soirée.
Le camp comptait une vingtaine de roulottes, éparpillées dans une clairière bordée d’arbre. Les roulottes étaient de couleurs vifs ; jaune, rouge, bleu, vert, toutes les couleurs y passaient.
Des gens se déplaçaient de roulotte en roulotte, une musique gaie résonnait dans la nuit. Assis autour d’un feu, des gens chantaient et dansaient, d’autre riaient autour d’un verre. Les enfants jouaient avec des chiens, il y avait quasi autant de chien que d’enfant. A notre approche, presque tout le camp vint à notre rencontre, reconnaissant surement mes protecteurs. On les accueillit avec de grands cris de joie, des tapes amicales dans le dos puis on me remarqua et le silence se fit. Orlanda me présenta ainsi que mon histoire et dis qu’a partir de maintenant, je vivrais avec eux dans leur roulotte. On m’accueillit a bras ouvert, certain me dire des mots de réconfort, d’autre me demandèrent si j’avais besoin d’aide ou encore me proposait des activités pour les autres jours.
Toute cette attention me gênait et je restais la sans rien dire, me cachant derrière Orlanda. On m’installa dans leur roulotte, Orlanda et Aram rejoignirent les autres autour du feu pour leur raconter leur voyage et distribué les objets qu’ils ont été cherché.
Je commençais une nouvelle vie, je venais de me faire une nouvelle famille même si je ne le savais pas encore. Une vie qui se devait pacifiste mais ma haine ne se tarissait pas. Le sang appelle le sang et j’allais répondre à son appel…


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:22 (2018)    Sujet du message: L'histoire d'un guerrier

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    sanguis royalist Index du Forum -> Premier étage -> Bibliothèteque Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com